À propos

Le Service civil pour la paix

Le Service civil pour la paix (SCP) est un programme de prévention contre la violence et de consolidation de la paix dans les régions de crises et de conflits. Il s’engage pour un monde dans lequel les conflits seraient réglés sans violence. Neuf organisations allemandes œuvrant pour la paix et le développement constituent le SCP et travaillent en étroite collaboration avec des organisations partenaires locales. Le SCP est financé par le gouvernement fédéral allemand. Les professionnels du SCP soutiennent les populations locales par leur engagement à long terme en faveur du dialogue, des droits humains et de la paix. À l’heure actuelle, plus de 350 experts internationaux sont actifs dans 43 pays.

La prévention de la violence est l’un des objectifs fondamentaux du SCP. Ce n’est donc pas un hasard si le SCP travaille fréquemment dans des pays dans lesquels les conflits se sont déjà envenimés. Dans ce genre de contexte « post-conflit », la paix est souvent fragile. La situation peut rapidement dégénérer en conflits armés. Le Service civil pour la paix et ses partenaires travaillent ensemble pour calmer les esprits, établir le contact entre les groupes ennemis, équilibrer les intérêts et permettre ainsi la réconciliation et le rétablissement d’une cohabitation pacifique.

La gestion civile des conflits va de pair avec le concept de justice sociale. En effet, tout conflit est l’occasion d’introduire un processus de changement social. L’expression « transformation des conflits » permet de mettre l´accent sur cette idée.

La société civile, partenaire du Service civil pour la paix

Le SCP travaille principalement avec des organisations de la société civile qui s’engagent en faveur de la non-violence des conflits. Elles sont formées à la gestion civile des conflits et sont encouragées à exprimer leur point de vue et à se faire entendre sur des points déterminants. Le travail pour la paix requiert du temps et de la patience : le SCP cultive les changements sociaux au sein des pays partenaires, misant ainsi principalement sur les effets à moyen et à long terme.

Les approches de travail du SCP sont aussi variées que le nombre de conflits et de régions dans lequel il est impliqué. Droits humains, médias, accompagnement psychosocial... Les thèmes abordés dans le cadre du travail du SCP sont infinis. Forums de dialogue ou négociations de paix, traitement judiciaire d’atteintes aux droits humains ou réconciliation avec l'ancien ennemi : les partenaires de projet du SCP adaptent leur travail à chaque situation et à ses besoins spécifiques. Dans ce contexte, ils reçoivent le soutien d’experts locaux et internationaux du SCP.

Le SCP travaille avec des organisations partenaires locales qui

  • mettent en place des structures de coopération et de dialogue, renforçant par exemple les instances d’arbitrage traditionnelles,
  • créent des points de contact et des espaces sûrs, où les parties en conflit peuvent se rencontrer,
  • renforcent les structures d’information et de communication qui examinent les causes et les effets des conflits violents (entre autres à travers la promotion du journalisme pour la paix, la mise en relation des organisations de promotion de la paix et l’observation du déroulement des conflits),
  • soutiennent les groupes particulièrement touchés par la violence et les réintègrent dans la société (par exemple à travers un soutien psychosocial ou un travail avec les personnes traumatisées),
  • offrent des services de conseil et de formation au concept de la gestion civile des conflits,
  • mettent en œuvre une pédagogie de la paix et luttent contre la diabolisation de l’ennemi,
  • renforcent la sécurité juridique sur place et défendent les droits humains.

Dans le cadre de notre engagement en faveur des principes de Genre et Développement, nous utilisons l’expression droits humains au lieu de Droits de l’Homme.